Né à Paris en 1964, il étudie la scénographie à l’Ecole de la Rue Blanche (ENSATT) et signe, dès sa sortie en 1987, les costumes de trois opéras mis en scène par Ariel Garcia Valdès, Le Barbier de Séville de Rossini, Don Quichotte de Massenet, Montezuma de Vivaldi et de deux œuvres : L’Arche de Noé de Britten et Journal d’un usager de l’espace (texte de Georges Perec et musique de Didier Lockwood) mises en scène par Charlotte Nessi et produites par l’Opéra Bastille.
En 1991, Jérôme Kaplan découvre le monde de la danse lors de sa rencontre avec le chorégraphe Jean-Christophe Maillot et conçoit dès lors, les décors et les costumes de nombreux ballets : L’Enfant et les sortilèges, Roméo et Juliette, Cendrillon, Casse-Noisette Circus, Œil pour Œil et le ballet Schéhérazade, décors et costumes, en décembre 2009 pour les Ballets de Monte Carlo.
Il crée les costumes du ballet Epouses et Concubines (Raise the Red Lantern) mis en scène par le réalisateur Zhang Yimou, chorégraphie de Xin Peng Wang pour le Ballet National de Chine à Pékin. Il dessine les décors et les costumes du ballet Le Prince des Pagodes de Britten avec Bertrand d’At pour l’Opéra de Strasbourg et de In the Mood for Love pour le Ballet de Shanghai en Chine ; The Wood Nymph de Sibelius avec Xin Pen Wang pour le Ballet national de Finlande ; avec Karine Saporta : Feu le Music Hall pour la Comédie-Française et Dans le Regard de la Nuit à l’Opéra du Caire ; La Fille mal gardée de Hérold et Hertel pour le Ballet National de Corée à Séoul ; Ondine chorégraphie de David Nixon pour l’Opéra de Strasbourg et A Sleeping Beauty Tale pour le Northern Ballet à Leeds en Angleterre ; Ringaren (Notre-Dame de Paris) chorégraphie de Pär Isberg à l’Opéra Royal de Stockholm.
Jérôme Kaplan poursuit également sa carrière pour l’opéra et le théâtre : Carmen Arabo-andalouse d’après Bizet et L’Enlèvement au Sérail de Mozart mis en scène par Olivier Desbordes ; Le Tour d’écrou de Britten mis en scène par Sandrine Anglade pour Angers Nantes Opéra ; L’Âne et le Ruisseau d’Alfred de Musset mis en scène par Nicolas Lormeau pour la Comédie-Française ; Quand vient la Nuit de Hanif Kureishi mis en scène par Garance au Théâtre National de Chaillot.
En 2010, il crée les décors et costumes de Don Quixote de Minkus chorégraphié par Alexeï Ratmanski pour le Ballet National (Het Nationale Ballet) à Amsterdam et du ballet La Belle au Bois dormant (Tornerose) de Tchaïkovski avec Christopher Wheeldon au Ballet Royal du Danemark (Det Kongelige Ballet) à Copenhague. En avril 2011, Jérôme Kaplan a dessiné les décors et les costumes pour la création mondiale des Illusions Perdues (Lost Illusions) chorégraphié par Alexeï Ratmansky d’après Balzac, sur une musique de Leonid Desyatnikov, au Théâtre du Bolchoï à Moscou - Golden Mask du Meilleur Créateur de Costumes 2012.
En / Fr